BeautyPlus_20161224203631_save.jpg

MARILOU CHAMPAGNE

VIT ET TRAVAILLE À SAINT-CALIXTE-DE-KILKENNY

D’œuvre en œuvre, Marilou Champagne met en place des dispositifs qui engage le visiteur à revoir l’expérience et les prés-acquis esthétiques régissant les objets paysages des jardins classiques. Son travail est issu d’une exploration croisée entre l’architecture de paysage et les microcosmes vivants. Avec une approche sensible, elle veut altérer positivement le regard que portent les individus et les collectivités aux espaces et dispositif paysager de nidification. À travers sa pratique, elle s’intéresse à l’action du nesting.

En utilisant des matériaux trouvés, elle conçoit des sculptures évolutives et ambiguës servant de lieux à nidification. Pouvant prendre des années à atteindre leur maturité, les pièces sont conjuguées à l’entropie. Les matériaux putrescibles et la dégradation des corps laissent des cavités géométriques aléatoires – richesses nécessaires au patrimoine vivant des jardins.

L’articulation graphique des objets paysage permet à l’observateur d’évoluer entre le monde de la matière et le monde de la représentation ; ou, l’utilisation de médias mixtes d’expression lui permet d’engendrer une réponse d’empathie chez l’observateur par translation de différentes échelles d’expériences. La juxtaposition d’un ‘jeu de matière’ et du monde végétal génère des univers légèrement décalés du réel. C’est dans cet écart, proche du surnaturel, que Marilou Champagne explore l’espace entre la fascination et la conscience du sensible. À travers cet exercice, elle revoit les codes esthétiques déterminant l’expérience des objets jardins – véhicule à la création d’une nouvelle esthétique paysagère.